Services communaux

Dernière actualité

Le 10.04.17 08:30

Affouages 2017

Inscriptions ouvertes du 10 avril au 5 mai

Archive ->

Annuaire professionnel

Aucune adresse disponible dans cette catégorie.

Assainissement



FOCUS sur la STATION D' EPURATION



 (Entretien avec Denis Pellissier, 1er Adjoint au Maire en charge du suivi de la Station d’Épuration)

De quand date la Station d’épuration de Vassieux ? Quel était l’objectif de cette station ?

 La station d’épuration de VASSIEUX a été construite par la société EPARCO et mise en service en 2001. Elle avait pour objectif de traiter les eaux usées du centre du village pour une capacité de 400 Equivalent Habitants pour la population permanente et de 1 000 Équivalents Habitants en période de pointe.

 Son fonctionnement a très vite fait défaut ?

 En effet, elle a présenté de nombreux dysfonctionnements dès sa mise en service. Elle a été arrêtée pendant plusieurs années avant d’être remise en service en 2010 après la réalisation de travaux.

 La Société Eparco a-t-elle été mise en cause dans le dysfonctionnement ?

 Oui. La commune a engagé une action contre la société Eparco qui a été reconnue coupable de malfaçons et condamnée aux versements de dommages et intérêts. Malheureusement, la société Eparco a fait faillite et la probabilité que la commune perçoive tout ou partie de ces dommages et intérêts est désormais pratiquement nulle.

 En quoi ont consisté les travaux permettant la remise en service de la station en 2010?

 Plusieurs travaux ou installations complémentaires ont été réalisés: la mise en place d’un dégrilleur, le remplacement de la zéolite par du sable sur certains des bassins, l’amélioration de l’alimentation, la plantation de macrophytes (roseaux) sur les bassins, la modification du pompage et l’aménagement d’une évacuation des eaux traitées (puits perdus).

 Ces travaux ont permis à la station de redémarrer et de traiter dans un premier temps les eaux usées sans atteindre pour autant une performance optimale.

 Quels étaient les problèmes encore subsistants en 2013 ?

 L’évacuation en sortie de station d’épuration se faisait mal (colmatage des puits perdus) ce qui conduisait ponctuellement à une mise en charge des filtres à sable, voire des ouvrages à l’amont.

La mise en charge des filtres à sable risquait de conduire à leur colmatage, ceci malgré la vidange et le nettoyage tous les 2 mois des ouvrages de prétraitement (filtres à pouzzolane) pour limiter le transfert de matières fines en suspension vers les filtres à sable. Cela pouvait également présenter un risque de débordement des bassins d’ou la nécessité d’améliorer l’évacuation des eaux traitées.

 Comment ces risques ont-ils été levés ?

 Pour permettre un traitement plus approprié sur la station, il a été acté, avec la Police de l'Eau, la possibilité d’évacuer les eaux traitées dans le milieu naturel, à un endroit favorable où l'infiltration se fait bien et sans incidence sur une ressource d'alimentation en eau potable.

 Après une expérimentation de pompage et de refoulement durant presque une année (fin 2014 / début 2015) avec un dispositif non enterré et au vu d’un résultat de fonctionnement concluant, une pompe immergée fixe à été installée dans le 2ème puits perdu. Le tuyau souple renforcé permettant l’évacuation des eaux traitées vers le point de rejet efficace, a été enfoui (hors gel) au printemps 2015.

 Par ailleurs le changement de la pouzzolane avec une granulométrie plus importante a été effectué en 2014 ce qui facilite le nettoyage de ces filtres et réduit leur périodicité (2 fois par ans).

 Quels ont été les interventions et travaux récents ?

 Début 2016 une mise à jour de déclaration du système de traitement a été faite auprès des services de l’Etat (DDT) ; une note a été transmise afin de formaliser la situation du nouveau point de rejet des eaux traitées, avec un croquis descriptif du dispositif de traitement.

 Par ailleurs, afin d’améliorer encore la filtration en réduisant le colmatage lié à une mise en charge ponctuelle des filtres à sable avec roseaux, le dispositif de reprise et d’évacuation des eaux traitées a été repris, à l’automne 2016, en installant la pompe immergée à une profondeur supérieur (de l’ordre de + 1 m). Ces travaux ont permis de supprimer le phénomène de stagnation des eaux traitées, le point haut actuel de pompage/refoulement est plus bas que celui de l’arrivée de l’eau traitée.

 Fin juin 2016, la vidange programmée des 2 fosses toutes eaux a été effectuées par l’entreprise AMS. Les « eaux claires » (en surface) ont été pompées puis rejeter sur la parcelle communale en amont de la station en accord avec la police des eaux, les boues (35 m3) ont été pompées puis transférées pour traitement à la station d’épuration du SMABLA à St Nazaire en Royans.

 L’ensemble des opérations mises en œuvre est réalisé sur conseil du SATESE (service du département) qui assure par ailleurs les suivis et relevés pour les analyses.

 Peut-on dire que le fonctionnement de la station est désormais satisfaisant ?

 A ce jour, suite à l’ensemble de ces travaux et des entretiens courants (nettoyages) réalisés sur la station d’épuration, le dispositif de traitement des eaux usées du village est satisfaisant au regard des analyses ponctuelles et continues sur 24 heures. Les analyses de 2014, 2015 et 2016 montrent en effet une bonne qualité des eaux de rejet après traitement ce qui a permis à la commune de percevoir depuis deux ans, une prime épuratoire de l’agence de l’eau.

 

© VASSIEUXENVERCORS.FR - Contact : mairie.vassieuxenvercors@wanadoo.fr
Réalisation : fingerprint.fr